Essai Maïs 2014-2015

Essais comparatifs de la culture de maïs en agriculture de conservation

La présente recherche vise à étudier la faisabilité de la mise en place de cultures de maïs en agriculture de conservation.

La culture de maïs est une plante exigeante en terme de structure de sol. Cette plante laisse une grande surface de sol à nu pendant le printemps rendant le sol sensible à l’érosion.L’objectif est donc de développer des itinéraires techniques performants au niveau environnemental mais aussi au niveau économique.

La simplification du travail du sol grâce notamment à la technique du strip-till et la présence d’un sous semis dans l’interligne sont des techniques qui offrent de nombreux avantages sur le plan environnemental, or pour que ces techniques se développent dans le monde agricole il est indispensable de les rendre performantes au niveau économique.

Le strip-till est une technique qui consiste à ne travailler que la ligne où sera implantée la culture laissant ainsi l’interligne non travaillée. Pour un maïs semé avec un écartement de 75cm, 15 cm de lignes de semis sont travaillés et 60 cm non travaillés.

Ainsi, dans l’objectif d’apporter des éléments de réponse sur la faisabilité de ces pratiques dans les conditions pédoclimatiques de Wallonie, l’ASBL Greenotec en collaboration avec le CIPF ont lancé pour les années 2014 et 2015 des essais sur la technique du strip-till.

Objets expérimentaux

Essai Maïs 14 Maulde

Cet essai a été implanté sur une prairie temporaire composée de trèfle et de ray-grass. Durant l’essai une attention a été portée sur le maintien d’un sous couvert de trèfle dans l’interligne.

4 modalités testées :

  • Semis direct
  • 1 passage de Strip-till
  • 2 passages de Strip-till
  • 2 passages de Strip-Till + apport d’engrais Starter

Essai Maïs 15 Chercq

Cet essai a été conduit selon les principes de l’agriculture biologique. Sur la terre qui a accueilli l’essai un couvert de trèfle blanc a été implanté durant l’été 2014. Trèfle qui a été fauché afin de maintenir la pression d’adventices.

3 modalités testées :

  • Labour (Témoin)
  • TCS (Rototiller)
  • Strip-till

Essai Maïs 15 Modave

Cet essai a été implanté sur une prairie temporaire.

3 modalités testées :

  • TCS
  • Strip-till 1 passage
  • Strip-till 2 passages

Itinéraire technique

Maïs 14 Maulde

Semoir Monosem CIPF

Date Opération Description/produit commercial Dose/ha Nature
Fin mars 2014 Pulvéarisation prairie Glyphosate (pour détruire la prairie et maintenir le trèfle) 3l/ha Herbicide
05/05/2014 Travail du sol Strip-till Zebra de chez Gaspardo    
05/05/2014 Semis du maïs 95.000 grains/ha ES Cockpit (Euralis)
Mai 2014 Engrais starter DCM Minigran 8-22-4 20Kg/ha  

Mai 2014

Fertilisation 70 unités d’azote sous forme de solution azotée   39%
Mai 2014 Désherbage du maïs   1.1l/ha Zeus + 2l/ha Gardo Gold  

 

Maïs 15 Chercq

Date Opération Description /  produit commercial Dose/ha Nature
20/06/2014 Fertilisation Fumier de bovin 60t/ha  
20/06/2014 Travail du sol Horsh Terrano 2 passages  
Septembre 2014 à mai 2015 Broyage du trèfle      
09/05/2015 Broyage du tréfle      

10/05/2015

Travail du sol

Labour

Rototilleur

 

25 cm

20 cm

19/05/2015 Préparation du lit de semis (rotative)     sur labour et rototiller
21/05/2015 Travail du sol Strip-Till Zebra de chez Gaspardo   20 cm
22/05/2015 Semis de Maïs semoir à socle Variété Titan 100.000grain/ha Sur labour et rtototilleur
26/05/2015 Semis de Maïs Semoir à disque Variété Titan 100.000grain/ha sur strip-till
01/06/2015 Broyage du trèfle blanc      
12/06/2015 Désherbage mécanique     Herse étrille

 

Maïs 15 Modave

Date Opération Description / produit commercial Dose/ha       Nature
05/2015 Pulvérisation prairie Glyphosate (pour détruire la prairie)    
19/05/2015 Travail du sol

Rubin (Lemken)

Thorit (Lemken)

Strip-till Zebra de chez Gaspardo

2 passages

1 passages

 

 

 
19/05/2015 Semis du maïs Semoir à disque 93.000 grains/ha Variété Farmoso
19/05/2015 Engrais DCM Minigran 0-20-30 200 kg/ha  
24/06/2015 Désherbage du maïs

Calaris

Frontier lit

Samson

1.2l/ha

1.2l/ha

0.5l/ha

 

 

Analyse et interprétation des résultats : la levée

Maïs Maulde :

Semis direct:

Le résultat de levée observé avec le semoir SEMEATO est décevant et très nettement inférieur aux attentes initiales. Une partie des semences ont été mal positionnées, trop en surface sur un sol particulièrement compact.

Des dégâts importants de limaces et de lapins ont limité le développement et conduit à la perte de certaines plantules.

Les comptages réalisés montrent une population finale de l’ordre de 45000 plants/hectare soit environ 47% des plantes semées.

A ce niveau, la culture de maïs n’est absolument pas envisageable à grande échelle malgré la limitation des frais d’implantation.

En strip-till:

Le premier passage de Strip-till s’est fait à 8km/h laissant un sol, visuellement non suffisamment préparé (voir partie droite de la Figure 14) avec la présence de nombreuses touffes de l’ancien ray-grass et de peu de terre fine.

Un deuxième passage de Strip-till à une vitesse supérieure du travail du sol (10km/h) a permis d’obtenir une terre plus fine et le bon réglage des chasses débris d’écarter les touffes de ray-grass de la ligne de semis.

Un seul passage de strip-till engendre une perte de plantule de 11% comparé à un double passage (moyenne des mesures réalisées sur 9 micro-parcelles pour chacune des situations).

 

Essai Chercq :

Pour cet essai aucune différence de levée n’a été observée entre la modalité labour et la modalité au rototiller où les levées étaient de 96%.

Malgré de bonnes levées, le suivi de la modalité en Strip-till a quant à lui très vite été arrêté en raison de l’effet très concurrentiel du trèfle sur Maïs impactant négativement son développement.

Essai Modave :

La modalité deux passages de Strip-till semble décrocher légèrement sans que nous ayons une explication.

Globalement les levées sont très bonnes.

Pour cet essai le semis du maïs a été réalisé par un entrepreneur à une dose de 93.000graines/ha. On observe grâce à des comptages que le réglage du semoir était surement légèrement supérieur.

Analyse et interprétation des résultats : le rendement du maïs

Essai Maulde: 

Au vu des 3 objets testés, le deuxième passage du strip-till, bien qu’il semblait apporter visuellement un travail de meilleure qualité (voir Figure 14), a eu un effet réel non significatif sur le rendement du maïs et sur sa maturité.

En revanche, l’apport d’un engrais starter combiné à un travail plus affiné sur la ligne de semis (2 passages au strip-till) assure une meilleure levée du maïs et conduit à un rendement final significativement plus intéressant. Néanmoins dans cette optique le travail de préparation de semis est double et le gain de temps n’est plus un argument.

Dans le cas présent, le gain de rendement (1.7 tonnes de matière sèche par hectare en moyenne) couvre largement les frais d’application de l’engrais micro-granulé appliqué lors du semis.

Le niveau de maturité plus élevé dans l’option à deux passages avec engrais localisé est le résultat d’un meilleur démarrage de la plante au printemps. Ce gain de croissance en début de végétation se traduit par un niveau de maturité plus avancé à la récolte à date équivalente.

La modalité en semis direct n’a pas été récoltée comme nous l’avons signalé précédemment.

A noter, que le trèfle s’est très bien développé en fin de cycle du maïs.

Essai Chercq :

Comme nous l’avons signalé précédemment aucun suivi supplémentaire n’a été réalisé pour la modalité strip till. Concernant les rendements des 2 autres modalités elles ne présentent pas de différence statistique. L’analyse du % de matière sèche amène aux mêmes conclusions. En revanche une observation intéressante a été notée concernant le salissement des parcelles.

 

La présence du trèfle blanc et/ou le travail très simplifié du sol a été efficace sur la lutte contre les adventices dans la modalité Strip Till. Dans la modalité rototillers un nombre important de pieds de trèfles a résisté au travail de sol. Cette reprise en végétation du trèfle et/ou le non labour a eu aussi un effet sur la lutte contre les adventices. En effet en comparaison à la modalité « labour » la modalité « rototiller » présentait beaucoup moins d’adventices. Ceci est un avantage important à prendre en compte et ce d’autant plus pour un itinéraire en agriculture biologique.

Essai Modave :

Pour cet essai aussi aucune différence de rendement n’a été observée entre les modalités.

En effet l’écart de rendement entre la modalité la plus faible (Strip-Till 2 passages) et la modalité la plus élevée (Strip-Till 1 passage) n’est que de 300kg de matière sèche/ha.

Le deuxième passage du strip-till n’a pas eu d’effet au niveau du rendement.

Conclusion

Ces 3 essais ont permis de tirer un certain nombre de conclusions qu’en a la culture du maïs en agriculture de conservation.

Tout d’abord, dans nos essais un deuxième passage de strip till n’apporte pas de gain au niveau du rendement du maïs malgré un effet visuel meilleur. Nous avons déjà tiré cette même conclusion sur des essais en Strip till pour la culture de betterave.

A noté, que l’ASBL CIPF qui a mené d’avantage d’essai en Strip-Till en Maïs, a noté une augmentation systématique du rendement lorsqu’un deuxième passage et effectué. Ceci est d’autant plus vérifié que les résidus végétaux présents en surface sont important et que les sols sont « lourds ».

Les conditions de sol initiales semblent ainsi être déterminantes dans la réussite de cette technique.

Cette technique permet de mettre en culture une prairie sans la labourer, le recours à un désherbage chimique est alors nécessaire pour maitriser la flore d’adventices.

Le maintien d’un trèfle blanc dans l’interrang du maïs est possible. Dans notre situation son contrôle de manière chimique a donné un bon résultat. Sans que nous ayons pu le mesurer la présence de ce trèfle en sous étage dans la culture de maïs offre certainement de nombreux avantages : lutte contre l’érosion, portance à la récolte et effet azote sur la culture suivante. L’introduction de légumineuses dans la rotation contribue aussi à augmenter l’autonomie des exploitations vis-à-vis des intrants azotés qu’ils soient chimiques (en agriculture conventionnelle) ou organiques (en agriculture biologique)

Nous avons vu ici que l’apport d’une fertilisation starter avait un effet positif sur le rendement du maïs.

Certaines questions restent néanmoins en suspens.

Qu’en est-il de l’arrière effet du couvert de trèfle sur la culture suivante ?

Les essais mis en place en 2016 et 2017 notamment sur la culture du maïs avec un sous semis de trèfle doivent permettre d’apporter certaines réponses à ces questions.

Les renseignements mentionnés dans le présent document sont donnés à titre purement informatif et ne peuvent en aucun cas engager ni la responsabilité de l’ASBL Greenotec ni celle des partenaires ayant contribué à la recherche. Toute reproduction ou copie de ce document, même partielle et quel que soit le moyen utilisé, ne peut se faire sans l'accord écrit préalable de l'ASBL Greenotec et des partenaires ayant contribués à la recherche. Sauf mention contraire, les photographies ont été prises par l’ASBL Greenotec et restent propriété de celle-ci.