Colza associé 2013

Essai CDH13

Cet essai vient à la suite de l'essai colza associé de 2012

Objets expérimentaux

Cet essai est constitué de 10 objets expérimentaux. Chaque objet correspond à des espèces de cultures intermédiaires semées en pur avec le colza ou en mélange avec le colza.

Les objets expérimentaux sont détaillés dans le tableau ci-dessous :

Espèces de couverts associés

Dénomination

Densité de semis

Témoin

N1

/

Sarrasin

N2

40 kg/ha

Gesse fourragère

N3

60 kg/ha

Fenugrec

N4

40 kg/ha

Lentille fourragère

N5

40 kg/ha

Trèfle d’Alexandrie

N6

20 kg/ha

Sarrasin + Trèfle d’Alexandrie

N7

20 + 10 kg/ha

Gesse f. + fenugrec + lentille f.

N8

15 + 10 + 10 kg/ha

Mélange  COLZA-FIX Quatro GFLV [1]

N9

25 kg/ha

Mélange Plantes compagnes  JD®[2]

N10

25 kg/ha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



[1] Mélange  COLZA-FIX Quatro GFLV : Mélange composé de Gesse N-FIX + Fénugrec FÉNU-FIX + Lentille fourragère noire LENTI-FIX + Vesce commune de printemps précoce KWARTA proposé par la firme commerciale Sem-Partners

[2] Mélange Plantes compagnes  JD® : Mélange composé de Vesce commune très précoce (NACRE) 48%+ Vesce pourpre (BINGO) 32% + Trèfle d’Alexandrie (TABOR) 20% proposé par la firme commerciale Jouffray-Drillaud.

 

Colza : La variété implantée est Dynastie (Hybride restauré) à une densité de 46 graines/m². Son poids de 1000 grains (PMG) est de 6g et la semence est désinfectée au Mesurol.

Pour chaque modalité la densité de semis du colza est la même.

Itinéraire technique

Date

Opération culturale

Modalité

23/07/2012

Moisson de l’escourgeon

81 qtx/ha en grain (pailles ramassées)

06/08/2012

Amendement organique

Fumier de bovin 25-30 t/ha

08/08/2012

Déchaumage

Vogel Noot TerraDisc 300 (Cf photo 1) Profondeur 8-10cm

29/08/2012

Traitement herbicide

2 l/ha Glyphosate

03/09/2012

Travail de sol

Väderstad Cultus (25 cm)

04/09/2012

Semis des couverts associés + colza

Semoir Väderstad Rapid 300 Super S (12 à 15 km/h) (Cf photo 2)

7/09/2012

Traitement molluscicide

Caragoal 6R 3.5 kg/ha (Méthaldéhyde 6%)

21/09/2012

Anti graminées + Traitement insecticide (Altises)

1.28 l/ha Targa + 0.1 l/ha Lambda +1 l/ha Huile

21/02/2013

Fertilisation

81 unités d’Azote (300 kg 27% d’Azote + 4% Magnésie)

07/03/2013

Fertilisation

81 unités d’Azote (300 kg 27% d’Azote + 4% Magnésie) + TMCE TMS (70 kg/ha)

13/08/2013

Récolte

Moissosn du colza par REDEBEL

 

 Othee 16 11 2011 drisket a 1  009

Photo 1 :Vogel Noot TerraDisc 300

Photo 2 : Vaderstad Rapid 300 Super S

Dispositif expérimental

Données météorologiques

Les mois qui ont suivi le semis (implanté début septembre 2012) de l’essai ont été moins favorables à la croissance du colza mais aussi des couverts associés que lors de l’automne 2011/2012. En effet, les températures moyennes observées pendant le mois de septembre étaient de 12.6°C contre 15.1°C (très doux) en 2011 et la pluviométrie de 48 mm sur cette même période.

L’hiver 2012-2013 s’est caractérisé par une apparition des conditions hivernales à partir du 27 octobre 2012. À noter que les premiers gels du 27 et 28 octobre (-0.2°C et -4°C) ont fait disparaître le couvert de sarrasin.

Cet hiver a été caractérisé par de très nombreux épisodes neigeux, neige qui a joué un rôle protecteur contre le froid sur les couverts pendant tout l’hiver.

La première vague de froid s’est étendue du 30 novembre 2012 au 13 décembre 2012. Les températures moyennes observées pendant cette période étaient de 0°C avec des minimales allant jusque -7°C le 13 décembre 2012. Une deuxième vague de froid très longue et durable s’est installée du 11 janvier 2013 au 07 avril 2013. Les températures moyennes observées pendant cette période étaient de 0.8°C avec des minimales allant jusque -17°C le 13 mars 2013.

Remarque : les fortes chutes de neige les 11 et 12 mars 2013 ont protégé efficacement le colza du froid.

Photographie des modalités au 15/11/2012 :

Vue d'ensemble

Zoom

N1 Témoin

N2 Sarrasin

N3 Gesse fourragère

N4 Fenugrec

N5 Lentille fourragère

Vue d'ensemble

Zoom

N6 Trèfle d’Alexandrie

N7 Sarrasin + Trèfle d’A

N8 Gesse f.+ Fenugrec + lentille f.

N9 Mélange COLZA-FIX Quatro (GFLV)

Gesse f.+ Fenugrec + Lentille f. + Vesce c.

N10 Mélange Plantes compagnes (VVT)

Vesce c. +Vesce p. + Trèfle d’A

Mesures réalisées

Evaluation de la biomasse du colza à l'automne

Tout comme l’année précédente, l’étude de la biomasse de colza en entrée d’hiver nous donne des résultats intéressants. La tendance qui se dégage tend à confirmer que le développement du colza est pénalisé lorsqu’il est en concurrence avec un couvert.

Il semblerait que l’hypothèse formulée à l’issue de l’essai de 2012 : « la présence d’un couvert jouerait un rôle négatif sur le développement du colza » se confirme.

 

Evaluation de la biomasse des couverts associés

Deux objets représentés par des lettres différentes sont significativement différents avec un niveau de confiance a = 0,05

Lle sarrasin arrive en deuxième position des couverts ayant produit le plus de biomasse avec 0.4 T/ha juste derrière le mélange Jouffray-Drillaud qui en a produit 0.05 T/ha de plus.

Evaluation de la biomasse totale

 

On observe ici que c’est la modalité N2 (sarrasin) qui a produit le plus de biomasse total à l’automne.

Nous pensons qu'à l'automne qu'il est plus intéressant de produire :

N2 : 0.64 T de m.s./ha (colza) + 0.404 T de m.s./ha (sarrassin) = 1.044 T de m.s./ha (total)

Plutôt que :

N1 : 0.85 T de m.s./ha (témoin colza seul)

Evaluation de la biomasse de colza à la floraison

Nous pouvons observer que la biomasse du colza sans couvert est supérieure à celle avec couverts. Ainsi, on peut penser que le retard de croissance du colza qui avait été observé à l’automne, n’était toujours pas comblé au mois de mai.

Mesure du rendement et de la qualité technologique du colza

Teneur en humidité du grain

Nombre d'adventice par m²

Nombre d'aventice en sortie d'hiver

Teneur en impuretés à la récolte

On peut noter que la modalité 10 (Plante-Compagne) est très propre comparé aux autres modalités. Les 0.5% d’impureté étaient essentiellement dues aux vesces qui n’avaient pas gelé. Ainsi, cette modalité semble avoir une meilleure concurrence vis-à-vis des adventices. De même, pour le mélange 9 (COLZA-FIX) les 6.2% d’impureté étaient essentiellement dues à la vesce. On remarque bien ici l’importance du choix de la variété de vesce à utiliser (variété gélive). La firme commerciale Sem-Partners propose d’ailleurs des mélanges sans vesce afin d’éviter ces problèmes à la récolte.

Excepté la modalité N10 (Plante-compagne), toutes les modalités contiennent des teneurs en impuretés beaucoup trop élevées, le seuil de tolérance étant fixé à 2%, au-delà de ce seuil des frais de tirage peuvent être appliqués.

Même en utilisant un couvert associé, il semble très difficile de se passer complètement du désherbage à l’automne. Aussi il n’est pas conseillé d’utiliser la technique des couverts associés sur des terres problématiques avec une présence importante d’adventices de type gaillet...

 

Rendement du colza

Wp 000024
Moissonneuse expérimentale

 

Remarque : Les rendements présentés ci-dessous ont été ramenés à 9 % d’humidité et à 0 % d’impureté.

Au vu des résultats obtenus pour les différentes modalités, l’association d’un couvert quel qu’il soit, semble avoir un effet bénéfique sur le rendement du colza. Seule la modalité 7 composée du mélange sarrasin / trèfle d’Alexandrie a entraîné une chute du rendement sans que nous puissions en expliquer la cause. En effet, les deux espèces composant le mélange, testées en pur apportent un gain respectif de 5.62q/ha et 3.22q/ha par rapport au témoin.

On peut noter aussi que les deux modalités ayant produit le plus de biomasse à l’automne sont aussi celles ayant fait les meilleurs rendements. Il y a fort à parier que pour ces modalités, la culture de colza a pu bénéficier de plus d’azote disponible suite à la décomposition (minéralisation) du couvert associé.

Teneur en matière grasse

Deux objets représentés par des lettres différentes sont significativement différents avec un niveau de confiance a = 0,05

Les modalités N9 (mélange Colza-Fix) et N10 (mélange Plante-Compagne) ont obtenu les plus faibles résultats.

 

Les résultats obtenus sont très proches et d’un très bon niveau. On note toutefois un petit décrochement du rendement de matière grasse à l’hectare pour les modalités N1 (témoin) et N7 (mélange Sarasin/Trèfle d’A.). La modalité N2 (sarrasin) grâce à son bon rendement en graines ainsi qu’à sa bonne teneur en MG obtient quant à elle le meilleur rendement en matière grasse à l’hectare.

Teneur de matière protéique